Mémoire de l'eau

Abonnez vous à notre lettre d'information : 


Réductions exclusives

Mémoire de l'eau : reportage de France Cinq


Reportage d'une heure sur la mémoire de l'eau diffusée sur France Cinq en juillet 2014

Ce documentaire révèle les découvertes  révolutionnaires du Pr Luc Montagnier,  prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte du virus du Sida. 

S’appuyant sur les travaux très controversés de Jacques Benveniste sur la mémoire de l’eau, Luc Montagnier revendique d’être capable de téléporter de l’ADN par email. 

A voir et à revoir


Retour Accueil


Voir les produits Crème de Lourdes


Quelle eau boire ?

Par Marc Henry, Professeur chimiste,  lors du conférence organisée par l'association 'Vie et Bien-être" en Décembre  2013.

Boire de l'eau est indispensable pour être en bonne santé. Le corps humain est composé de 70% d'eau en poids mais 99,10% d'eau en nombre de cellules (mol), le reste étant principalement des ions (communément des sels). puis de façon moins nombreuses des acides aminés, des lipides, des nucléotides, des protéines, de l'ARN, des polysaccharides et l'ADN.

Nous sommes donc composés d'eau et d'ions. Mais à quoi servent les ions (potassion, magnesium, sodium, chlorure, bicarbonate, calcium...) ?

Alors, quelle eau boire ? L'eau du robinet ? L'eau filtrée ? L'eau de source ? L'eau minérale naturelle ? Parmi toutes les eaux en bouteille, lesquelles présentent les meilleures caractéristiques ?

Cette présentation, limpide, du Professeur Marc HENRY, apporte un éclairage sincère sur l'eau et son business.

Approche Quantique de l’Eau

Par le Professeur Marc HENRY, au forum "A la rencontre de l'eau" du dimanche 4 novembre 2018 au Puy en Velay, consacrée à la "mémoire de l'eau".

Deux heures de présentation de l'eau à travers le prisme de la physique quantique : le grand bout, le vortex, la réalité pulsative, l'illusion de la matière, le vide n'est plus vide...

Autant de notions exposées avec brio par le Professeur Marc HENRY.


Eau et Electromagnétisme

Par le Professeur Marc HENRY lors de la conférence du 31 mars 2018 organisé par l'association Les Pieds à la Terre.

La vie est un flux d'eau et d'ion. Le flux d'eau dans le corps par jour est de 622 080 litres. La vie étant une lente déshydratation, il est impératif de boire de l'eau tout au long de la journée : 1 à 2 verre le matin...

Il existe 4 états de l'eau : solide, morphogénique, liquide et gazeux. L'eau est une substance diélectrique polaire et est sensible au champ électrique. Il est un conducteur de l'électrique et un courant électrique génère un flux magnétique. La fluctuation quantique du vide de matière...l'eau est fait de champ et d'information...

Présentation brillante du Pr HENRY à découvrir.

L'eau et sa mémoire : ses grands mysteres 

Reportage de 2003

Mémoire de l'eau : vers une révolution de médecine


Et si l'eau conservait l'empreinte de certains éléments avec lesquels elle est en contact ? Plongée au coeur d'un mystère scientifique...

La vie sur notre planète s’est développée dans les fonds marins qui ont permis l’émergence des premiers organismes cellulaires. On peut survivre longtemps sans manger, mais pas sans boire. L’eau constitue 75% de notre corps, mais si l’on raisonne non plus en terme de volumes mais de molécules présentes dans nos cellules, les chiffres sont encore plus parlants : l’eau y est présente à 99%. De plus l’eau aurait la capacité de garder en mémoire les propriétés d’un élément avec lequel elle aurait été en contact. Bref l’eau est la vie ; et les liens que la recherche entretient avec elle, s’ils sont souvent prometteurs viennent perturber l’ordre établi. L’histoire se déroule en plusieurs actes…

Acte 1: Nous sommes en 1980, alors que Luc Montagnier découvre avec Françoise Barré-Sinoussi le VIH - virus responsable du SIDA - le chercheur Jacques Benveniste entreprend ses expériences sur la mémoire de l’eau. Entouré d’une équipe de fidèles scientifiques, bien que virologue reconnu et chercheur à l’Inserm, il est contraint d’agir dans l’ombre d’un préfabriqué. Sa théorie est sulfureuse car elle n’agit pas selon les règles de la biologie classique, mais selon les normes qui régissent l’univers de l’infiniment petit (les quantas). En biologie classique l’action d’une molécule se fait par le contact de diverses molécules entres elles. Or en physique quantique une molécule est à la fois un corps (dit corpuscule) et une onde. On passe de l’atome au quantum ; à cette échelle tout est information, c’est la fréquence et la vibration qui détermine la nature du réel. (A l’échelle de la physique quantique la matière n’existe plus, nos atomes et molécules ne sont que des fréquences d’information).

Le principe de la dilution (qui est aussi celui de l’homéopathie) fait partie intégrante de toute expérience mettant en jeu la mémoire de l’eau. Benveniste démontre que si l’on met en contact une molécule avec de l’eau puis que l’on retire cette molécule par dilution ; à la 24 ème dilution (ce qui reviendrait à diluer la goutte d’ADN initiale dans tout l’océan Atlantique), il reste une stimulation électromagnétique de la molécule de base. Sa conclusion est que l’eau peut émettre et capter des ondes, donc des informations. Son approche révolutionnaire est ridiculisée par les partisans de l’ordre scientifique bien pensant. La revue Nature l’accusant de tricherie fait venir un spécialiste de la prestidigitation pour démontrer la supercherie. En vain. Cependant le discrédit est jeté. Il meurt en 2004 épuisé par son combat.

Comme le dit Jaques Testart – biologiste ayant permis la naissance du premier bébé éprouvette en France – « Benveniste est le Galilée du XX ème siècle, mais les institutions n’ont pas mis de billes sur un truc qui serait immédiatement combattu par les instances scientifiques et pharmaceutiques. » Sa théorie est en effet révolutionnaire. Selon Marc Henry professeur de physique quantique à l’Université de Strasbourg : « Le jour où l’on admet que les ondes peuvent agir on traitera par les ondes. Imaginons que l’on introduise la molécule d’un médicament à haute dilution et enregistre sur un fichier les ondes du médicament. Il suffirait de réécouter le fichier afin de simuler sa présence et ses effets bénéfiques. Cela implique que nous pourrions soigner à distance et sans moindre frais ; c’est la fin du trou de la sécurité sociale ! ».

Acte 2 : Le documentaire House of Numbers, anatomie d’une épidémie sort en 2004. Fruit d’une enquête minutieuse menée par Brent Leung, le film déconstruit un nombre important de poncifs scientifiques et politico-financiers sur le virus du Sida. On y voit notamment Luc Montagnier s’exprimer en ces termes : « Je crois qu’on peut être exposé au VIH plusieurs fois sans être infecté de manière chronique. Si vous avez un bon système immunitaire, il se débarrassera du virus en quelques semaines. De nombreuses solutions existent pour réduire la transmission, qui sont de simples mesures d’alimentation : en donnant notamment de bons antioxydants (ndlr : afin d’éviter un stress oxydatif) et des mesures d’hygiène, afin de combattre les autres infections. Ces mesures ne sont pas spectaculaires, mais elles peuvent parfaitement réduire une épidémie - tel que le connait l’Afrique par exemple - au niveau de ce que connaissent les pays occidentaux. Des mesures simples, peu coûteuses, et très efficaces ».
Les propos ont le mérite d’être engagés et de partager une nouvelle compréhension : celle de l’épigénétique. Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une "couche" d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule ou... ne pas l’être. Comme le dit Hervé Morin, « c'est un concept qui dément en partie la "fatalité" des gènes ». Une nouvelle pierre est apportée à l’émergence du 6 ème paradigme ; celui de la relativité du temps et de l’espace soutenu par la compréhension quantique.

Acte 3 : Luc Montagnier qui a apprivoisé pas à pas la mémoire de l’eau, se met à partager ses découvertes. Dans deux publications datant de 2009 son équipe décrit une propriété inédite de l'ADN des agents infectieux, les bactéries dans un cas et le VIH dans l’autre. Il émet l'hypothèse que des bactéries seraient impliquées dans l'autisme et d'autres maladies chroniques. L’ADN induirait des nanostructures dans l'eau émettant des ondes électromagnétiques de basse fréquence après dilution. Les recherches sur la mémoire de l’eau permettent ainsi de détecter les maladies grâce à la présence de signaux électro magnétiques d’origine microbiennes dans le sang. Les applications thérapeutiques sont énormes pour traiter des maladies graves comme l’Alzheimer, l’autisme, et certains cancers. Alors qu’à l’heure actuelle une dizaine de médecins français prescrivent des antibiotiques à des enfants autistes avec une amélioration probante des troubles sur 4 enfants sur 5 parmi les 200 cas traités. Aussi prometteuses soit elles, les recherches de Montagnier jettent un pavé dans la marre des idées reçus. La piste infectieuse présentée à l’époque à l’Académie des Sciences est un tollé…

En décembre 2010 dans une interview à la revue Science il répond: « On me dit que certains ont reproduit avec succès les expériences de Benveniste mais ils ont peur de les publier à cause de la terreur intellectuelle de la part de ceux qui ne les comprennent pas ». Goutte à goutte, la découverte des propriétés étonnantes de l’eau est une évolution paradigmatique qui implique d’ouvrir son esprit… Mais le but de la recherche n’est elle pas de s’engager hors des sentiers battus ?

L’acte 4 nous fait faire un saut quantique à la recherche du temps perdu.

Début 1900 les travaux de René Quinton puis de son successeur Alexis Carrel, prix Nobel de médecine démontrent que l’on peut remplacer la transfusion sanguine par de l’eau de mer , mais aussi que cette eau permet de redonner de la vitalité à un organisme fragilisé. En 1900 il sauve des milliers d’enfants d’une épidémie de choléra. Dans chaque principale ville de France seront crées des dispensaires marins. Scientifiquement et cliniquement, les chercheurs démontrent que l'eau de mer isotonique est le liquide indispensable au développement de la vie, qu'elle correspond au "milieu interne" défini par Claude Bernard et que cette eau de mer intervient dans la régulation de l'homéostasie générale d’un corps en bonne santé. Mais qui pratique aujourd’hui des transfusions à base d’eau de mer ? Est-ce parce que le marché des transfusions sanguines est bien plus lucratif ? Peu à peu le plasma de Quinton est tombé dans l’oubli.

Durant les années 1950, des scientifiques Japonais et Russes ont tenté de trouver des moyens qui serviraient à lutter contre l'accumulation de l'acidité dans l'organisme en s'intéressant de près aux eaux dites miraculeuses (Lourdes en France, Delhi en Inde, Nordeneau en Allemagne et Tlacote au Mexique). Ils se sont très vite aperçus que toutes les sources d'eau de cure avaient des caractéristiques particulières. Elles étaient toutes alcalines, micro structurées et possédaient de nombreux anti-oxydants. Ils mirent au point l’eau de Kangen un système puissant de filtration qui permet de réguler le PH. L’eau Kangen est agréée par le Ministère de la Santé Japonais depuis 1965, plus de 250 hôpitaux utilisent cette eau pour prévenir efficacement un large nombre de maladies et de favoriser un retour à la santé.

A partir du moment où l’on se connecte entre le physique et le métaphysique, l’eau assure l’interface
Par la suite c’est grâce à Masaru Emoto qu’un autre cap est franchi. En photographiant des cristaux d’eau exposés à des pensées il démontre que l’eau est aussi tributaire de nos intentions. Plus récemment Bruce Lipton, biologiste de renom s’est attaché à éveiller les consciences avec encore plus d’acuité. « Avant même de s’interroger sur nos cellules il importe de s’adresser à nos pensées et à nos croyances, elles semblent plus importantes que nos gènes. Nous ne sommes pas victimes de nos gênes. Dans le nouveau paradigme, les lois de l’univers confirmées par la science, impliquent une responsabilité personnelle. La clef c’est d’apprendre à agir sur soi même ».

Qualité centrale de l’eau. Prise en compte des effets de nos pensées et de l’environnement sur nos gènes. La moindre goutte d’eau, tout comme l’émission d’une croyance est déjà une implication. Peu à peu une nouvelle approche de la biologie et de la médecine se dessinent. Nous assistons aux prémisses de la biologie numérique et de la médecine informationnelle que Jaques Benveniste entrevoyait dans son préfabriqué. En effet, tel que le formule Jaques Collin « à partir du moment où l’on se connecte entre le physique et le métaphysique, l’eau assure l’interface ; et la redécouverte de ses modalités d’action permet d’innombrables applications ».

L’acte 5 nous appartient. Conscients de cette révolution nous récupérons notre pouvoir de co-création. Une bonne dose de bons sens, accompagnée de connaissances fondamentales devrait permettre de nous réconcilier avec l’eau qui est l’essence de la vie ; l’importance des « bonnes » ondes ; le corps et sa santé, dans toutes ses dimensions tant physiques qu’énergétiques. Comprendre enfin les liens qui nous unissent au tout. Et pourquoi pas approuver la sagesse populaire qui nous invite à vivre d’amour et d’eau fraiche ?


Source : INREES

Livre sur la mémoire de l'eau : L'eau-delà de l'eau

L'eau-delà de l'eau : De l'autre côté du miroir de l'eau par Jacques Collin


Après la publication des livres L'Eau le Miracle Oublié et L'Insoutenable Vérité de L'Eau, Jacques Collin poursuit sa quête vers l'ultime révélation de l'eau. En passant de l'autre côté du "miroir de l'eau", l'homme va découvrir de nouveaux univers avec lesquels il va retrouver l'essence et le sens de sa vie. La "reconquête" de ces nouvelles dimensions est, pour chacun, un chemin personnel et intime vers la totalité de son être. A condition d'être à l'écoute de soi, il expose : comment l'intelligence de notre corps, de la vie et sa perfection peuvent nous amener à la certitude que le bonheur, la joie et l'amour sont les seules "fréquences" sur lesquelles la totalité de la Création fonctionne ; comment l'eau, à la frontière des mondes physique et métaphysique, va devenir l'énergie du futur et refonder la société civile. Les nouvelles découvertes scientifiques sur les dimensions du temps démontrent qu'à chaque instant présent, nous sommes en communication avec notre futur et notre passé. Nous sommes des explorateurs du temps. Notre corps biologique, système énergétique et informationnel, n'est qu'un simple point de rencontre provisoire au présent entre notre passé vécu et notre futur projeté. L'homme est un extra-temporel. Libéré de la matière, il est amené à travers les temps de la Création à retrouver les lumières de son éternité et de son unité.

Livre publié le 10/10/2011





Mémoire de l'eau : L'insoutenable vérité de l'eau

Après " L'EAU, LE MIRACLE OUBLIE ", l'auteur poursuit ses recherches sur cet élément qui est une des plus grandes énigmes de l'Univers. La thèse d'avant-garde sur la mémoire de l'eau a mis à quia le petit monde scientifique. Mais pour l'auteur, cette propriété n'est que le reflet de qualités plus prodigieuses, qui expliquent comment l'eau " capte " la vie et ses formes et rejoint le monde de la Conscience et de la Pensée. Jacques Collin décrit les caractéristiques de cette eau idéale dont notre organisme intoxiqué a besoin. Il révèle enfin ce qui a été caché à l'humanité depuis plus de quatre-vingts ans ; il pourrait s'agir là de la plus formidable découverte faite par l'humanité pour s'affranchir des énergies polluantes, épuisables et coûteuses dont les " lobbies " et les pouvoirs d'argent se servent pour asservir et aliéner l'homme. 


Livre édité en septembre 1997


Livre sur la mémoire de l'eau : L'eau, Le miracle oublié

La genèse de l'eau et sa place dans la structure des mondes spirituels.
Boire une certaine eau énergétisée et rendue sacrée est la voie la plus facile pour restaurer les terrains de santé et les structures immunitaires.

Le livre traite en particulier les sujets suivants :
• Quelle eau boire ? Comment la boire et quand la boire ?
• Comment notre ADN capte les champs de forme et enregistre et mémorise les informations ?
• L'ADN du futur et notre pouvoir d'agir sur son organisation séquentielle.
• Les fonction de l'eau cellulaires.
• La déshydratation et la dégénérescence cellulaire.
• La bio-électronique.
• Comment dynamiser l'eau ?
• Les fonctions quantiques de l'eau.
• L'eau électronique, l'eau informée, les eaux conscientisées, les eaux miraculeuses, l'eau alchimique.

Un livre à la fois métaphysique, scientifique et ontologique sur cet élément indispensable à la vie, mais que l'on néglige un peu trop.

Jacques Collin nous fait découvrir l'eau même sous ses aspects les plus étranges et inexplicables.


Livre publié en janvier 1990


Retour Accueil



Voir les produits Crème de Lourdes

2012 : 1er Colloque scientifique international à Lourdes : Que signifie guérir aujourd'hui ?

In occasione del ventesimo anniversario della giornata mondiale del malato, un simposio scientifico internazionale si tenne a Lourdes, 8 e 9 giugno 2012, sotto gli auspici del Pontificio Consiglio per i servizi sanitari. Il Professor Luc Montagnier, premio Nobel per la medicina nel 2008 e la dottoressa Esther M. Sternberg, internazionalmente riconosciuto per le sue scoperte della scienza nella malattia e guarigione interazione mente-corpo, erano tra i partecipanti a questo primo simposio.

Il tema di questi due giorni di incontri e scambi era ' significa curare oggi? ", sia in termini di ragione e scienza, link e non in opposizione, con l'influenza della fede e della preghiera sulla salute umana.

In un secolo e mezzo, 7000 guarigioni inspiegabili sono stati certificati dal comitato medico internazionale di Lourdes. Potrebbero nuovi progressi scientifici svelare loro mistero? Indagine sul ruolo di spirituale ed emotiva nel processo di guarigione.
Lourdes, a giugno 2012. Su iniziativa dei dirigenti del santuario, un Simposio riunisce 40 ricercatori e medici, 'non necessariamente credenti', sul tema della guarigione.
Lourdes, è tradizionale non opporsi fede e scienza, dice il dottor Alessandro de Franciscis, Presidente dell'ufficio delle constatazioni mediche. Questo è il primo luogo santo per essere ha, alla fine del XIX secolo, una recensione di guarigione Comitato, composto da medici e psichiatri. »
Un compito reso difficile dal progresso della scienza. "Oggi è più sorprendente curare una malattia infettiva! Dottor de Franciscis sorrisi. Ci sono trattamenti per quasi tutto. Solo malattie degenerative cui origini sono sconosciute, pone ancora la domanda. I nostri esperti richiedono pertanto garanzie per verificare che ci sia molta malattia, la diagnosi era buona, che la persona è permanentemente restaurata. E soprattutto, che ci è no, allo stato attuale delle conoscenze, di simili casi nella letteratura medica, "insiste il dottor de Franciscis.

In queste condizioni, 7000 guarigioni inspiegabili, non è niente! Oltre a quelli che le autorità del santuario non sono informate... Cosa può contenere: il semplice fatto di credere?
"È un fattore," ammette la dottoressa Esther Sternberg, autore di guarigione spazi: la scienza del luogo e benessere (Harvard University Press). "30-90% dell'efficacia di qualsiasi trattamento si basano sulla nostra fede nelle sue virtù," dice lo scienziato, conosciuto per il suo lavoro sui legami tra il corpo e lo spirito. Quando sei un credente, sai la storia di Lourdes, le sue leggende. Consapevolmente o no, si spera solo al profitto. Questa aspettativa è una molla dell'effetto Placebo. »
Tuttavia, nell'ufficio delle constatazioni mediche, osservato che, in molti casi di guarigioni inspiegabili, persone non erano venuti a Lourdes per chiedere la loro guarigione, ma a pregare per qualcosa d'altro, o per qualcun altro. «Interessante! reagisce Dr Sternberg. Questo conferma il ruolo di altri elementi, quali la compassione e l'amore disinteressato, nel processo di guarigione. »
E a Lourdes, amore, non è ciò che è mancante! Quando sono venuto per la prima volta, nel 2006, mi ha colpito i volti dei pellegrini e volontari, riflette Dr Sternberg. Nella metropolitana di New York, loro sorrisi sembrano sospettosi, ma qui, è autorizzata l'apertura del cuore, empatia e benevolenza sono stark. Dove si guarda, si vedono giovani accompagnano il vecchio, con il valido sostegno di disabili, malati di aiuto più male punto. Questo sostegno sociale media la guarigione. »

Allo stesso modo che emozioni positive, generato dal luogo stesso e cosa stai facendo lì, "che ha dimostrato che essi sono biologicamente coinvolti per ridurre gli effetti nocivi dello stress sul corpo a rilasciare endorfine (ormoni del benessere) e per stimolare il sistema immunitario, ha detto il dottor Sternberg. Dal 1984, un articolo nella rivista Science ha indicato che tra i pazienti ospedalizzati per un singolo atto di chirurgia, coloro che avevano camere con vista alberi guariti più velocemente, con meno farmaci rispetto a quelli cui windows ha dato su una parete. Questo studio è stato riprodotto ripetutamente. » Lourdes, c'è la nebbia in aria, la luce del sole, acqua dai torrenti, curve delle montagne ", ma anche"il profumo delle candele, la dolcezza delle canzoni, il suono delle campane, la toccante bellezza dei rituali...". La maggior parte di queste esperienze sensoriali sono ricchi e positiva, che più aiutano il sistema immunitario a fare il suo lavoro. "Stesso con la preghiera, che, secondo il dottor Sternberg, agisce sulle stesse aree del cervello come lo yoga e la meditazione. "Indipendentemente dall'attività: nuoto, pregare, cantare, meditazione, tai chi, sorvegliare la sua alimentazione o seguire una psicoterapia! Il tutto per raggiungere uno stato mentale benefico per la salute. "Per la comunità scientifica, il potere di Lourdes sarebbe quindi nella sua capacità di stimolare, in molti modi, i collegamenti positivi tra corpo e mente. Ma è tutto? L'acqua della grotta, questa acqua è detto essere miracolosa, tra cui pellegrini riempimento lattine, sarebbe non anche dei segreti di rivelare?
Per ora, sua analisi ha mostrato alcuna particolare proprietà, ma la presenza al seminario del Professor Montagnier, che è venuto a presentare il suo lavoro sulla "memoria dell'acqua", potrebbe portare a nuove indagini. "Abbiamo dimostrato la diluizione di specifiche sequenze di DNA laboratorio in acqua induce la formazione di nanostrutture, che conservano le informazioni specifiche del DNA e sono in grado di trasferire», spiega il premio Nobel per la medicina.
Ma allora, che cosa sarebbe acqua portante di Lourdes? La memoria di un principio attivo con cui era stata in contatto? "Buone onde" trasmessa da un campo elettromagnetico esterno? Anche pensieri ed energie positive di sei milioni di annuali, come i visitatori hanno suggerito il giapponese Masaru Emoto o l'americana Lynne McTaggart? La teoria è seducente, ma in assenza di studi dedicati, questo è per la congettura unico momento.

Rimane il mistero. Tra i 7000 inspiegabili guarigioni certificate dal comitato medico internazionale di Lourdes, 67 erano issate al rango di miracolo dalla Chiesa, perché essa li considera "portando un segno. Ma, conclude il dottor de Franciscis, è un'altra storia. »...

SOURCE : INRESS

Riassunto

Professeur Luc Montagnier, prix Nobel de la médecine en 2008

Signor Luc Antoine Montagnier era un virologo francese, nato il 18-08-1932 Chabris in Indre. Le06-10-2008, è il co-vincitore del premio Nobel della medicina con François Barré-Sinoussi per la scoperta nel 1983 dell'HIV, il virus che causa l'AIDS.
Professore presso l'Istituto Pasteur, in cui ha guidato dal 1972 al 2000, unità di oncologia virale, lui è direttore di ricerca presso il CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) e l'ex professore dell'Università di New York, è membro delle accademie delle scienze e medicina...
Nel 2010, Luc Montagnier ha preso la direzione di una nuova ricerca dell'Istituto della Cina Shanghai Jiaotong University, dove continua la sua ricerca sulla formazione in acqua indotta da nanostrutture di DNA.
Il virologo francese Luc Montagnier, avanzare come campi magnetici molto a bassa frequenza indotti dal DNA sono rilevabili in alte diluizioni di filtrati di coltura dei microrganismi (virus, batteri) o plasma esseri esseri umani infettati con gli stessi agenti. Questi campi elettromagnetici molto a bassa frequenza "informano" l'acqua pura che sarebbe in grado di rigenerare (98% identico a) il DNA DNA iniziale. Secondo l'articolo, le esperienze che hanno portato a questo risultato quest'ultimo si è rivelato altamente riproducibili: "Era chiaramente mostrava che acqua di nanostrutture e loro risonanze elettromagnetiche fedelmente possono trasportare le informazioni contenute nel DNA." In altre parole, tramite i campi elettromagnetici, informazioni sono trovati in acqua senza supporto hardware. Questa scoperta è opera di immunologo francese Jacques Benveniste, che morì nel 2004, scopritore della controversa 'memoria dell'acqua'. È il primo a hanno sostenuto che acqua potrebbe mantenere la proprietà mentre le seguenti diluizioni, c'è stato nessun molecole attive. In un libro pubblicato nel 2008, Luc Montagnier ha detto già hanno fatto osservazioni che sono coerenti con il lavoro di Benveniste. Avendo raggiunto l'età legale del pensionamento in Francia, si recò in Cina dove è diventato direttore di un nuovo Istituto di ricerca presso l'Università Jiaotong di Shanghai. Ha continuato la sua ricerca sulla formazione in acqua delle nano-strutture indotta dal DNA, all'incrocio tra biologia, medicina e fisica...



Riassunto

Dr. Esther M. Sternberg

Internazionalmente riconosciuto per le sue scoperte nella scienza dell'interazione mente-corpo nella malattia e nella cura, la dottoressa Esther M. Sternberg è un giocatore importante nella collaborazione sulle iniziative di benessere corpo-mente-stress e interrelazioni ambiente. Suo popolare spazi più venduto di guarigione: The Science of Place e benessere ed equilibrio al seno: il collegamento scienza, salute ed emozioni sono ispirazioni di informazioni e di una base scientifica per medici e laici anche nel trattamento della complessità e i confini del XXI secolo stress, guarigione e benessere. Molti premi Dr Sternberg includono il riconoscimento da parte della National Library of Medicine come uno delle 300 persone medici femminili che hanno cambiato il volto della medicina, Anita Roberts National Institutes of Health donne distinto oratore scientifico e un dottorato onorario in medicina dal Trinity College di Dublino. Direttore di ricerca al momento per il centro di medicina integrativa, Università dell'Arizona a Tucson, Arizona Dr Sternberg era precedentemente capo della sezione della neuroendocrina immunologia e comportamento dell'Istituto nazionale di salute mentale; Direttore del programma immuni integrazione neurale NIMH / NIH e co-presidente del programma intramurale da NIH per la ricerca sulla salute delle donne. Lei è stato descritto su programmi televisivi e radiofonici da molti, compreso la nuova medicina PBS e parte II vita, parlando di NPR della fede e, nel 2009, con risoluzione di premi Emmy vincendo immagini, creato e organizzato un PBS speciale basato sui suoi libri: la scienza della guarigione. Ben noto per la sua capacità di tradurre argomenti scientifici complessi per un pubblico laico, Sternberg ha testimoniato davanti al Congresso, ha informato l'organizzazione mondiale della sanità, ed è un assiduo collaboratore per la rivista di scienza libri et al. colonna e un columnist normale per artrite oggi. Un altoparlante dinamico, riconosciuto dai suoi colleghi come un portavoce della terra, ha tradotto da argomenti scientifici complessi in modo molto accessibile, con una combinazione di credibilità accademica, passione per la scienza e la compassione come medico. Dr Sternbergdonne conferenze a livello nazionale e internazionale livelli agli scienziati laici e pubblici e frequentemente è stato intervistato su radio, televisione e cinema e nei media stampa su argomenti quali la connessione mente-corpo, "stress e malattia", spiritualità, amore e salute e luogo e benessere...



Riassunto