Apparitions of the Virgin Mary in Lourdes: 18 appearances at the grotto of Massabielle

Virgin Mary: her appearances to Bernadette Soubirous

On 11 February 1858, Bernadette Soubirous appeared the Virgin Mary for the first time.
Then from February 14 to July 16, 1958, 17 other apparitions of Mary followed at the grotto of Massabielle in Lourdes.
July 28, 1958, the Bishop of Tarbes, led an investigation to verify the veracity of Bernadette Soubirous and many testimonies of miracles.
January 18, 1862, or 4 years after the end of the apparitions, the Catholic Church ruled that the mother of God, immaculate conception, actually appeared 18 times to Bernadette in the grotto of Massabielle in Lourdes and miraculous, supernatural and divine events.

In 1866, the Catholic Church decided to build a religious infrastructure to receive visitors and pilgrims from all over Europe: the Basilica of the Immaculate Conception. This building, located in the heart of the sanctuaries of Lourdes, was completed in 1871.

The Notre-Dame-du-Rosaire basilica was erected above the Basilica of the Immaculate Conception in 1883.
This exceptional ensemble participates in celebrate throughout the year the apparitions of the mother of God for more than 150 years.

Remembering Lourdes: our products cream of Lourdes

The dates of the various apparitions of the Virgin Mary, mother of God

Le 11 Février 1858, Bernadette Soubirous, sa soeur et une amie se rendent à la grotte de Massabielle pour y ramasser du bois. Elle aperçoit soudain dans une grotte près du Gave une dame vêtue de blanc. Elle portait une robe blanche et un voile blanc, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied. Cette Dame récitait son chapelet et puis disparut.

Trois jours après, le 14 février 1858, Bernadette Soubirous retourne à la grotte de Massabielle. Elle récite des chapelets et voit apparaître soudainement la dame. Elle lui jeta de l'eau bénite en lui disant: "Si vous venez de la part de Dieu, approchez-vous". La dame sourit, inclina la tête au nom de Dieu, avança jusqu'au rocher et disparut de nouveau.

Quatre jours après, le 18 Février 1858, au sortir de la messe, Soubirous Bernadette se rend à la tûte aux cochons en compagnie de Mesdames Millet et Peyret pour prouver ses dires. "Va demander à la Dame ce qu'elle veut et qu'elle le mette par écrit" demanda une des deux bourgeoises lourdaises. L'apparition lui répondra: "Ce que j'ai à vous dire, il n'est pas besoin que je le mette par écrit. Voulez-vous avoir la bonté de venir ici pendant quinze jours ?" La jeune fille lui répondra: "Eh! oui, Madame, je vous le promets... si mes parents le permettent." Alors la Vierge va lui faire en retour de son acceptation, une promesse merveilleuse: "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l'autre." Puis la Vierge ajoute encore en regardant Mme Peyret: "Je désire y voir du monde".

Le lendemain, le 19 Février 1858, Bernadette Soubirous vient avec un cierge allumé accompagné de sa mère, sa tante, Mme Millet et quelques autres femmes. Bernadette révèlera de cette apparition: "Pendant que je priais, des voix m'ont appelée, on aurait dit mille personnes en colère. C'était horrible. La voix la plus forte a crié: "Sauve-toi! Sauve-toi!" Mais la Dame a regardé vers le Gave en fronçant les sourcils et les voix se sont évanouies."

Le lendemain, le 20 Février 1858, la Vierge Marie lui apprend une prière que la Bernadette récitera toute sa vie sans jamais la dévoiler.

Un jour après, le 21 Février 1858, une centaine de personnes sont venues près de la grotte de Lourdes. La Vierge Marie n'apparaît qu'à la petite Soubirous. Le commissaire Jacomet demande à voir la jeune fille et l'interroge sur ses visions. Vu l'ampleur de ses révélations, son père lui interdit de retourner à la grotte.

Le lendemain, le 22 Février 1858, Bernadette y retourne car elle est irrésistiblement attirée par la grotte. Elle s'y rend mais n'a pas de vision. Elle expliquera à ses parents qu'il y avait une barrière invisible qui l'empêchait de passer. Pensant avoir déçu la Vierge, elle pleura toute la soirée. Devant le malheur de sa fille Bernadette, son père leava cette interdiction.

Dès le lendemain, le 23 Février 1858, Bernadette Soubirous se rend à la grotte alors que plus de 150 personnes l'attendent. La Vierge Marie lui confia 3 secrets qu'elle ne dévoilera jamais.

De nouveau le lendemain, le 24 Février 1858, La vierge Marie lui transmit un : "Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! Priez Dieu pour les pécheurs ! Allez baiser la terre en pénitence pour les pécheurs !"

Un jour après, le 25 Février 1858, la Vierge Marie dit à Berndette : "allez boire à la source et vous y lavez ". Comme Bernadette ne savait pas où était cette source, elle s'est dirigée vers le Gave. La Vierge Marie lui fit signe du doigt de se rendre sous la Grotte à gauche et non pas vers le fleuve. Ne voyant toujours pas d'eau, Berndatte gratta la terre et de l'eau est apparue.

Le lendemain le 26 Février 1858, la vierge marie n'est pas apparue mais il semble ce jour là la première guérison miraculeuse de Lourdes fut actée, celle de Louis Bouriette.

Un jour après, le 27 Février 1858, Marie dit à Bernadette "Allez baiser la terre en pénitence pour les pécheurs si cela ne doit pas vous coûter trop de répugnance ni de fatigue."

Le lendemain, le 28 Février 1858, plus de 2000 personnes assistent à l'extase de Bernadette Soubirous qui prie, baise la terre, rampe sur les genoux.

Le jour suivant, le 1er Mars 1858, lors de l'apparition, la Vierge Marie demande à chacun d'aimer son chapelet et de le porter toujours avec soi. Dans la nuit, Madame Latapie trempa son bras déboîté dans l'eau de la source de la grotte. Il retrouva toute sa souplesse : miracle !

Un jour après, le 2 Mars 1858, la Vierge Marie demande que l'on vienne en procession et que l'on construise une chapelle. L'abbé Peyramale, curé de Lourdes et présent sur les lieux, veut connaître le nom de la dame et exige une preuve de son existence : il veut voir fleurir le rosier de la grotte en plein hiver.

Le lendemain, le 3 Mars 1858, alors que des milliers de personnes attendent devant la grotte de Lourdes, la Vierge Marie n'apparaît pas. Plus tard, dans l'après-midi, Bernadette Soubirous s'y sent attirée. La Vierge lui dira: "Vous ne m'avez pas vue ce matin, parce qu'il y avait des personnes venues ici pour voir la contenance que vous auriez en ma présence, et qui n'étaient pas dignes car ayant passé la nuit à la grotte, elles l'ont déshonorée." Monsieur le curé insiste de plus belle pour avoir son miracle. Bernadette lui répondit: "La Dame a souri quand je lui ai dit que vous demandiez un miracle. Quand je lui ai dit de faire fleurir le rosier, elle a souri de nouveau mais elle tient à sa chapelle."

Un jour après, le 4 Mars 1858, c'est la dernière apparition de la quinzaine demandée à la jeune fille par la Vierge. Bernadette de Lourdes n'aura plus d'apparitions pendant 20 jours. De nombreux miracles ont déjà eu lieu dans la grotte et les gens continuent de venir tous les jours. C'est le début du pèlerinage de Lourdes.

Passé ces 20 jours, le 25 Mars 1858, la Vierge Marie donne son nom à Bernadette dans le langage de celle-ci c'est à dire en patois lourdais: "QUE SOY ERA IMMACULADA COUNCEPCIOU". c'est à dire "Je suis l'Immaculée Conception". Le curé fut troublé lorsque Bernadette lui rapporta ces propos car il sait que cette dernière ne peut pas comprendre ni inventer ces mots.

Treize jours après, le 7 Avril 1858, c'est le miracle du cierge. Le Dr Dozous a constaté que pendant un quart d'heure la flamme du cierge que tenait Bernadette a entouré sa main sans la brûler.

90 jours après, le 16 Juillet 1858, la jeune voyante est surprise par l'appel de la Vierge alors qu'elle prie à l'église paroissiale. Elle ne peut atteindre la rocher a cause de palissades qui ont été installées devant la grotte. Elle se met donc à genou de l'autre côté du fleuve le Gave. Elle dira plus tard: La Vierge s'est montrée "au lieu ordinaire, sans rien me dire... Jamais je ne l'ai vue aussi belle." C'est la dernière apparition. Elle ne la reverra qu'une seule fois, au moment de sa mort, le 16 Avril 1879.

Le 18 janvier 1862, l'évêque de Tarbes, Mgr Laurence, rend son avis sur les apparitions de la Vierge à Lourdes: "Nous jugeons que l'Immaculée Marie, Mère de Dieu, a réellement apparu à Bernadette Soubirous, le 11 février 1858 et les jours suivants, au nombre de dix-huit fois, dans la grotte de Massabielle, près de la ville de Lourdes ; que cette apparition revêt tous les caractères de la vérité, et que les fidèles sont fondés à la croire certaine. Nous soumettons humblement notre jugement au Jugement du Souverain Pontife, qui est chargé de gouverner l'Église universelle".